Depuis 1992, l’Association des écrivains québécois pour la jeunesse (AÉQJ) a permis à plus de 50 000 jeunes du Québec et du Canada de rencontrer des auteurs, en vue de rendre accessible et concrète l’expérience littéraire, partie intégrante de l’œuvre culturelle et éducative Québécoise francophone. En 2017, l’Association fêtera son 25e anniversaire.

Ces rencontres d’auteurs sont des espaces d’échanges qui se déploient dans divers lieux — bibliothèques, écoles, hôpitaux, Salons du livre et festivals —, et se déclinent en plusieurs formats – animations, ateliers de création littéraire ou lectures. En plus de stimuler l’imagination et la spontanéité, ces rencontres permettent à un public de 0 à 17 ans de mieux comprendre la démarche artistique d’une œuvre littéraire et de s’approprier la richesse du vocabulaire de la langue française.

La mission de l’AÉQJ est aussi celle de promouvoir le statut professionnel des auteurs jeunesse francophones, particulièrement celui des auteurs jeunesse québécois, auprès de la population, des établissements et des pouvoirs publics, tant locaux qu’internationaux, en regard de l’édition, de la commercialisation et de la diffusion du livre.

La notoriété de nos membres, la part importante qu’occupe le marché québécois francophone dans le monde éditorial et les nouveaux enjeux tels les mouvements migratoires et l’Internet, font en sorte que notre Association est régulièrement sollicitée par différents acteurs canadiens et québécois du domaine culturel et éducatif pour des consultations publiques, des réflexions stratégiques, des analyses ou pour assurer une présence à divers événements.

C’est pour répondre à tous ces défis que le nouveau conseil d’administration de l’AÉQJ accorde une importance prépondérante à tisser des liens privilégiés avec des partenaires concernés par les mêmes enjeux.

En tant que présidente, je suis fière de promouvoir l’apport culturel et éducatif spécifique des membres de l’Association des écrivains québécois pour la jeunesse, qui, grâce à leur génie créateur, contribuent au développement de la société québécoise et à l’avancée des lettres destinées à la jeunesse.

Longue vie à l’AÉQJ !

signature