Depuis le 31 mars dernier et jusqu’au 9 juin 2017, l’auteure pour la jeunesse et membre de l’Association des écrivains québécois pour la jeunesse (AÉQJ), Marthe Pelletier, a le privilège d’animer des ateliers de création littéraire auprès d’enfants-usagers de la Maison d’Haïti. Son projet — que vous pouvez d’ailleurs suivre en presque direct sur le site Internet de l’AÉQJ — va bon train et permet aux jeunes participants de découvrir la richesse des mots et leur pouvoir d’évocation dans l’imagination et la création artistique.

La naissance d’un merveilleux projet de collaboration

Vous vous en doutiez, la présence de Mme Pelletier à la Maison d’Haïti est le résultat d’un important travail réalisé en amont et initié par l’AÉQJ. En effet, c’est par l’entremise de Lyne Beauvilliers, alors directrice du développement des affaires, que l’Association a approché la Maison d’Haïti pour mettre en place ce projet de médiation culturelle original. Il faut dire que la clientèle jeunesse de l’organisme possède une spécificité et un héritage socioculturel particuliers.

Plusieurs rencontres avec la direction générale et les responsables du développement de l’organisme montréalais ont eu lieu pour présenter l’AÉQJ et sa mission.

En septembre 2016, ce projet enthousiasmant a finalement été soumis au Programme de partenariat culture et communauté de la ville de Montréal, dont l’objectif est d’intervenir auprès des clientèles défavorisées, afin que ces dernières soient partie prenante de leur environnement culturel et social et que leur qualité de vie soit améliorée. À l’aide de ce programme, et en partenariat avec le ministère de la Culture et des Communications du Québec, la Ville souhaite mettre à contribution les organismes culturels professionnels en partenariat avec les expertises communautaires.

Grâce au travail acharné et à l’enthousiasme de l’AÉQJ et de son partenaire, la Maison d’Haïti, les jeunes usagers ont aujourd’hui la chance de rencontrer une auteure membre de l’AÉQJ le vendredi de chaque semaine entre le 31 mars et le 9 juin. Les ateliers animés par Marthe Pelletier permettront aux enfants d’origine haïtienne de participer à la création d’une œuvre littéraire collective destinée à la jeunesse, mais également de mieux connaître l’histoire de la littérature jeunesse au Québec. De plus, ils auront l’occasion de prendre part au Festival littéraire international Metropolis bleu et de visiter une maison d’édition, leur faisant ainsi découvrir tous les aspects de la création d’un livre, de l’idée d’origine à sa mise en marché.

L’AÉQJ désire faire de ce projet pilote, qui requiert un suivi particulier et des rencontres de travail fréquentes afin de s’assurer de la qualité du service offert à la Maison d’Haïti, un projet récurant pour les prochaines années. Qui sait, peut-être ces enfants se découvriront-ils une vocation de créateur, et viendront-ils grossir les rangs de notre association ? Nous pouvons à tout le moins l’espérer !